Max Hoffman – Biographie

Max Hoffman contribue à l'essor de Porsche aux USA

Max Hoffman, né Maximilian Edwin Hoffman le 2 Novembre 1904 à Vienne en Autriche est un importateur et concessionnaire de voitures de luxe européenne basé à New York aux États-Unis.

Maximilian Edwin Hoffman
Maximilian Edwin Hoffman
Hoffman Motor Car Company importe Porsche à New-York
Hoffman Motor Car Company importe Porsche à New-York

Max Hoffman influence notablement la construction automobile européenne, notamment Porsche, dans les années 1950 à 1960 grâce à son sens inné du commerce, à la compréhension du marché Nord Américain et son intuition qui lui jouera un mauvais tour avec le célèbre Bug Beetle.

L'entre deux guerre est une période difficile pour les ressortissants du vieux continent. Cet affaiblissement va dès 1920 permettre au parti politique d'extrême droite Allemand - dirigé par un ex sous officier autrichien nommé Adolf Hitler - d'intoxiquer l'esprit populaire de théories idéologiques farfelues de hiérarchisation de l'espèce humaine dans le but de catégoriser les handicapés, les homosexuels, les opposants politiques, les Rom, les Juifs, etc., en tant que races de classes inférieures à éradiquer.

Max Hoffman, pilote d'usine pour Grofri - Amilcar

La crise de 1929 accélère la montée en puissance du NDSAP, l'idéologie du parti Allemand gangrène petit à petit toute l'Europe et inquiète les non Aryens.
Durant cette période trouble et incertaine, Max Hoffman passionné de mécanique et de vitesse devient pilote d'usine pour Grofri - un fabricant de voiturettes Autrichien sous licence du constructeur automobile Français Amilcar.
Au delà de cela l'Austro Hongrois tient une concession de voiture Grofri en plein essor, cette activité commerciale devenant prédominante il abandonne la course automobile courant 1934.

Amilcar C6, voiture Française construite de 1926 à 1930
Amilcar C6, voiture Française construite de 1926 à 1930
Grofri Constructeur Automobiles Autrichien
Grofri Constructeur Automobiles Autrichien

Bien que citoyen autrichien Max Hoffman est également un Goï né de l'union d'une mère Catholique et d'un père Juif, ses origines le conforte dans l'idée que sa vie est en danger en Autriche.
Fin 1930, Maximilian Erwin quitte sa Vienne natale et s'installe à Paris d'où il continue son activité de représentation et de vente de voitures.

Max Hoffman fuit Paris et s'installe à New-York

L'Europe s'embrase, c'est le début de la deuxième guerre mondiale, indésirable en France, Max Hoffman quitte précairement Paris pour New-York. Sans le sous et sans relations pour recommencer dans la vente automobile, il se lance temporairement dans le commerce d' accessoires de mode et dans la bijouterie fantaisie.

En bon businessman Hoffmann a rapidement du succès avec son commerce de pacotille ce qui lui permet de lancer le financement de sa passion automobile.

Le concessionnaire automobiles déploie son réseau aux USA

La guerre mondiale a pris fin, l'Europe est en reconstruction et les d’échanges commerciaux vont bon train entre le vieux continent et le nouveau monde. En 1947, après avoir reformé ses réseaux en occident, Max fonde la Hoffman Motor Car Company Inc. à New-York.

Hoffman Motor Car Company Inc - 487 Park Avenue, New-York
Hoffman Motor Car Co Inc-487, Park Avenue, New-York
Hoffman Motor Car - Concessionnaire Jaguar, New-York
Hoffman Motor Car - Concessionnaire Jaguar, New-York

Dès 1948, il devint l’unique importateur de grandes marques de voitures Anglaise pour l’Est des USA (Jaguar, Rolls-Royce, Bentley), il est également uns des rares négociants à déceler le potentiel offert par l'importation les Coccinelles Volkswagen en Amérique.

Les 1eres VW Coccinelle débarquent aux USA

Les premières Beetle apparaissent aux USA en 1949, malheureusement les américains ne comprennent pas immédiatement le concept et le charme indéniable de cette petite voiture Allemande.
Maximilian E. Hoffmann lutte durant 4 ans pour faire démarrer les ventes VW au pays des cowboys, en vains. Volkswagen lui propose alors de racheter la distribution de sa marque aux États-Unis. Hoffman, à contre cœur, cède l'activité au constructeur de voitures Allemand. Il reconnaitra plus tard et avec regrets que la vente de ses concessions VW aux USA, au constructeur automobiles Volkswagen, fut l'erreur de sa vie.

L'histoire lui donnera raison, la VW coccinelle deviendra la première automobile étrangère à s'imposer sur le marché américain, ce rapide succès est notamment dû aux tensions qui règnent aux Proche et Moyen Orient qui débouchent sur la célèbre crise de Suez.

Crise du Canal de Suez - Port Saïd - Egypte 1956
Crise du Canal de Suez - Port Saïd 1956
Herbie ou Choupette, VW Coccinelle No53 - Disney
Herbie, VW Coccinelle No 53 - Disney

Le président égyptien Gamal Abdel Nasser nationalise le canal de Suez en 1956. L'annexion de ce haut lieu du trafic maritime et d'échange de pétrole du Proche Orient engendre une crise mondiale. Le prix de l'or noir explose, l'économie mondiale vacille et fait particulièrement trembler les industries automobiles américaines qui produisent des voitures gourmandes en carburant. Cette soudaine crise de l'or noir est salutaire pour les constructeurs de voitures Européennes moins friandes en essence. Déjà connue aux États-Unis - grâce à Max Hoffman - la Volkswagen Coccinelle, compacte et faible consommatrice d'énergie fossile fait rapidement le bonheur de la jeunesse américaine qui s'empare de cette drôle de petite Cox.

La beetle est un véritable succès commercial mondial, à tel point qu'à la fin des année 60, une Coccinelle blanche de 1963 portant le numéro 53 nommée "Herbie" ou "Choupette" prend vie en tant qu' héroïne principale dans 5 volets de la saga "Un Amour de Coccinelle" produits par les studios Walt Disney Pictures.

Max Hoffman importe la Porsche 356 aux États-Unis

Max Hoffman importe une Porsche 356 aux États-Unis d'Amérique (USA)
Max Hoffman décharge une Porsche 356 à New-York
Max Hoffman au volant d'une Porsche importée aux USA
Max Hoffman au volant d'une Porsche importée aux USA

Le 25 avril 1952 Ferdinand Alexander Porsche rencontre Max Hoffman à New-York. Selon la légende Maximilian aurait suggéré à Ferry de créer un emblème pour sa marque de voiture et de s'inspirer du logo d'un grand constructeur d'automobile américain.
Amilcar marque d'automobiles Française disparue durant la seconde guerre mondiale
Histoire controversée de la naissance du logo Porsche